Isabelle Pelletane

 

     L’ « action painting », c’est la peinture projetée sur la toile avec énergie – au lieu de la déposer méticuleusement avec ses petits pinceaux n°2 en poils d’écureuil du Japon. On associe spontanément ce mouvement, intéressant sur le papier, à Jackson Pollock qui a passé sa vie (ou qui a fait semblant avec un rare talent de comédien!) à démontrer que l’énergie et la spontanéité pouvaient très bien se marier avec la noirceur la plus intense et la dépression nerveuse à son stade le plus avancé…

– – – Lire la suite – – –