liberté d'expression et constitution usa

     En France, la liberté d’expression est encadrée par tellement de réserves et d’exceptions que c’est quasiment la liberté d’expression elle-même qui est une exception. Même les déclarations qui se veulent humoristiques ou provocatrices, les jeux de mots, les sous-entendus, les allusions involontaires voire inconscientes, ou de simples tweets, font régulièrement scandale et sont l’objet de prises de position politiques opportunistes, de poursuites pénales grotesques et de débats d’interprétation interminables dans les tribunaux, s’achevant sur des décisions incompréhensibles et en contradiction les unes avec les autres.

     Seuls l’image, le dessin, les arts visuels en général, échappent à la règle. Trop difficiles à interpréter, les créations graphiques sont l’unique domaine où l’État-Providence a entièrement renoncé à surveiller et punir. La liberté y est quasiment absolue, on s’y engouffre avec autant d’énergie, d’excès, voire de caricature, que cette liberté nous est refusée dans tous les autres domaines. Et on ne réalise pas, alors, à quel point on a raison de descendre en masse dans les rues pour clamer d’une manière obsessionnelle et angoissée que si on nous retirait cette liberté-là, c’est bien toute notre liberté qu’on nous aurait retirée…

– – – Lire la suite – – –

Bookmark and Share