À PROPOS
DE L’ARTISTE


Démarche


Biographie


Extraits


Presse


Cours


Publications








© Eric Bourdon

 ou toute source

   mentionnée

jolie ligne grise Pages à propos d'Eric Bourdon jolie ligne grise flèche Contactez Eric Bourdon

Informations sur l’artiste Eric Bourdon

Bienvenue sur le site web d'Eric Bourdon !
AccueilPeinturesExpositionsÀ proposActus
Eric Bourdon's publications

(oct 2012)




- Les Clarificateurs (roman/thriller), Eric Bourdon, Éditions de la Méduse, Lille, 2012 -



CRITIQUE LITTÉRAIRE PAR LYDIA BONNAVENTURE




culture littérature



La critique littéraire de Lydia Bonnaventure,

parue en octobre 2012 sur :


Mes promenades culturelles

 (www.lydiabonnaventure.com)

et Une autre vision de la littérature

(medieval-lydia.blogspot.fr)

http://www.babelio.com/livres/Bourdon-Les-Clarificateurs/418154




Retrouvez aujourd’hui les critiques de Lydia Bonnaventure sur son nouveau site :

https://promenadesculturelles2.wordpress.com/


et la critique du roman Les Clarificateurs  sur les forums littéraires :


Promenades Culturelles... et Nota bene



Lydia Bonnaventure est par ailleurs l’auteur de La maladie et la Foi au Moyen-Âge,

paru chez La Louve Éditions.





Présentation :




Déjà six ans ! Six ans que Mike Jannings travaille sans relâche pour la puissante organisation américaine des Clarificateurs, qui diffuse des méthodes de développement personnel révolutionnaires aux quatre coins de la planète.


La disparition tragique de son père, possédé par une haine troublante des clarificateurs, lui a permis d’évoluer à toute vitesse dans la hiérarchie secrète de l’Organisation.


Mais alors que Mike va enfin pouvoir s’approcher de son mystérieux Fondateur, les traits de la personnalité qu’il commence peu à peu à distinguer lui semblent étrangement familiers...





Mon avis :




eric bourdon - les clarificateurs




Les Clarificateurs… Mais qu’est-ce que c’est que cette bête-là ? Alors, je vais reprendre le sens qu’en donne Astrid, clarificatrice, à Mike : « le principe d’une clarification est de retraverser à deux les incidents que tu as traversés tout seul en leur temps, et la définition d’un incident est un moment de ton passé où tu as été mis en danger par une force qui t’était, à ce moment-là, exagérément supérieure et qui t’a submergé… Tant que tu restes seul, l’incident continue à te dominer, même des années ou des décennies après qu’il se soit produit. Tu ne peux l’analyser et en reprendre le contrôle qu’au moment où tu le retraverses en compagnie d’un clarificateur. »


Le lecteur va pouvoir suivre Mike à travers son parcours. Un incident a marqué son enfance : le père tambourine à sa porte en pleine nuit, voulant rentrer, le forcer à le faire se lever. Mais pourquoi ? Au fur et à mesure de cette thérapie pour le moins bizarre, Mike parvient à reconstituer le puzzle. Oh non alors, ne comptez pas sur moi pour vous donner des indices ! Il faudra le lire ! Mais ce que je peux vous dire, c’est que ce roman est prenant. On a envie de secouer Mike, de lui dire « mais allez, tu vas accoucher oui ? Pourquoi, oui POURQUOI ton père veut-il absolument que tu te lèves ? Qu’est-ce que cela cache ? » Bien évidemment, notre imagination fertile s’emballe. On imagine les pires scénarios. Pourtant… on ne sera pas au bout de nos surprises. Et lorsque que le psychanalyste du père de Mike est retrouvé mort à son domicile, on halète, on VEUT SAVOIR !!!


Le romancier joue très finement sur la psychologie. Celle de son personnage mais aussi celle de son lecteur qui dévore les pages pour connaître enfin cette vérité. Sur fond de société secrète, bien hiérarchisée, presque intemporelle, on frôle la folie. On se demande même comment Mike, à force d’être « clarifié », ne devient pas cinglé. Ce thriller donne à réfléchir sur tous ces groupuscules sectaires que rien n’arrête. Et c’est avec une écriture très agréable qu’Eric Bourdon parvient à nous amener dans ce monde.


Vous aurez compris que j’ai vraiment apprécié ce roman. Il me reste à ajouter que le roman contient également quelques textes intéressants de deux autres auteurs, Muriel Parsy et Antoine Defoort. Du deux en un que je considère comme un petit cadeau.





Extrait :




        « Ouvre-moi, ouvre-moi, tu entends ! Je sais que tu ne dors pas, alors ouvre-moi, maintenant !!! » hurla Mike d’une voix qui n’était pas la sienne.

« Continue, lui murmura la clarificatrice en le voyant hésiter.

- Je ne sais pas, répondit Mike, ouvre-moi, ouvre cette porte, ouvre-la, ouvre-moi, maintenant ! Tu entends ? Est-ce que tu entends ?! La voix est floue, elle était pourtant si forte au début... Je ne sais plus ce qu’elle dit...

- C’est qui ?

- Mon père, bien sûr ! Enfin, la voix bizarre qu’il prenait ces nuits-là. C’était...

- OK, Mike, continue, qu’est-ce qu’il te dit ?

- Je ne suis pas sûr qu’il soit encore là... répondit Mike, évasif.

- Qui est là ?

- Toi ! Lui il est parti. Mais toi tu es là... dit Mike qui redressait la tête sans pour autant rouvrir les yeux.

- Je parle de l’incident, Mike, concentre-toi sur l’incident. Et garde bien les yeux fermés s’il te plaît ; les séances de clarification, tu connais, pourtant ? Alors concentre-toi, reste dans l’incident, continue !

- Je n’allais pas rouvrir les yeux, je disais juste que je te voyais dans l’incident, tu n’interviens pas mais je te vois, à côté, pas loin, près de la porte, dans cette chambre pourtant très sombre, comme un ange gardien, quoi... J’aurais bien envie de les ouvrir quand même, ces yeux...

- Continue, l’interrompit sèchement la clarificatrice. Où es-tu ? [...] »