mark jenkins transparence bebe ruban adhesif scotch
 

    Après sa série de photos à travers le monde de mystérieux bébés en rubans adhésifs, transparents, ‘presque’ invisibles, on croyait que Mark Jenkins, street-artist américain, s’était spécialisé dans le dévoilement de ces petites choses qui échappent quotidiennement à notre conscience, et dont on devrait (peut-être) se méfier. Presque une incitation à la paranoïa…

 

mark jenkins aveuglement fille poubelle street art
 

    On découvre aujourd’hui, avec ses nouvelles photos de mannequins réalistes aux allures étranges et souvent flippantes, dispersés dans les rues imperturbables des grandes villes, une autre – ou la véritable – facette de ses installations.

    La conscience n’est pas aveugle involontairement, on détourne les yeux tous les jours, on apprend à ne plus voir, l’aveuglement stratégique est la norme, et la question de l’existence ou de la réalité de ce qu’on ne veut pas voir ne semble pas avoir la moindre importance. Tout être humain, même placé sous nos yeux dans une situation dramatique, nous apparaît plus transparent encore qu’un film de scotch. Ou comme le dit le proverbe : « il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir »…

    Dans le domaine de la vision, les installations de Mark Jenkins sont de la rééducation. Mais nous ne sommes pas malades d’être aveugles, nous sommes malades de vouloir l’être…

 

www.xmarkjenkinsx.com

 
 

Photos (Philadelphia / Barcelona) : © Mark Jenkins

 


comment box eric bourdon

Commentaires

       

      Nom / Pseudo (demandé, publié)

      Email (demandé, non publié)

      Site web, page, lien... (facultatif)

      Exprimez-vous (publication après vérification ~48h) :

      * merci de compléter :