C’est probablement le lièvre le plus connu de l’histoire de la peinture. L’aquarelle sur papier « Le Lièvre » a été réalisée en 1502 par l’artiste allemand Albrecht Dürer. Puis copié, adapté, imité (signature de l’artiste comprise)… Sur Le Blog d’Eric Bourdon, les trucs à savoir sur une aquarelle qui ne ressemble à aucune autre…

aquarelle lievre durer eric bourdon
 
– – – Lire la suite – – –

     Pour Andy Warhol, c’est trop tard. L’achat d’œuvres d’artistes vivants par une entreprise figure parmi les moyens de bénéficier d’une défiscalisation intéressante. Mais pour les particuliers, soumis à l’ISF ou pas, la défiscalisation concerne les œuvres des artistes vivants comme celles des artistes qui ont… euh… rejoint la lumière fondamentale.

defiscalisation achat art

$(9), Impression à l’encre sur carton, Andy Warhol, 1982

 
– – – Lire la suite – – –

corridas-eric-bourdon-440

[ cliquez pour zoomer ] [ drawing in English ] [ dibujo en español ]

 

     Pas sûr qu’on ait besoin de ‘raisons’ pour savoir quoi penser des corridas. Ou plutôt halluciné qu’on en soit (vraiment?) à devoir sortir des raisons… Mais des dix invoquées par Maeva Lahmi dans son article pour l’interdiction des corridas en France (publié sur Radio-VL le 29 juillet 2016), les 2 dernières ne sont pas les moins importantes.

     La première concerne la banalisation de la torture par l’escroquerie grossière d’un prétexte artistique ou culturel.

– – – Lire la suite – – –

proudhon-anarchie-autrement-440

(cliquez pour zoomer)

 

     Petite illustration (style Big Brother 1984) sur Proudhon, premier idéologue de l’«anarchie», le jour même où sort un autre livre sur l’anticapitaliste de nouveau à la mode : Pierre-Joseph Proudhon, l’anarchie sans le désordre par Thibault Isabel. C’est aux éditions Autrement (avec une préface de Michel Onfray, siouplé!…).

– – – Lire la suite – – –

la-franc-maconnerie-contre-infiltration-des-sectes

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

 

     Pourquoi la Franc-maçonnerie, attaquée comme ‘secte’ tout au long de son histoire et aujourd’hui dans de nombreux pays (USA et Italie par exemple), dirige-t-elle aujourd’hui la chasse aux sectes en France ? La réponse est dans la question. Là où les francs-maçons ont réussi à diriger et à encourager la paranoïa anti-sectes, ils se sont mis à l’abri d’une chasse aux sorcières dont ils sont d’habitude les premières victimes :

– – – Lire la suite – – –

identite-democratie-front-national

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

 

     On reproche souvent au Front National de ne pas être un parti ‘républicain’. En plus d’être une accusation floue pour la majorité des électeurs, elle semble aussi à chaque fois louper sa cible. Républicain n’est pas synonyme de démocratique. Le Royaume-Uni, comme d’autres pays en Europe, est une monarchie, pas une république, et personne ne s’en scandalise. La forme non-républicaine du pouvoir n’empêche pas sa plus totale nature démocratique.

     En revanche, on pourrait beaucoup plus dénoncer la nature non-démocratique du Front National (dont il se défend également). En montrant que par le biais de l’identité et du concept du ‘vrai Français’ auquel seul la démocratie devrait bénéficier, c’est à toutes les autres catégories de Français que le Front National voudrait la retirer.

– – – Lire la suite – – –

Heidegger : l’introduction du nazisme dans la philosophie…

24/01/2016 | par Eric Bourdon | Commentaires fermés sur Heidegger : l’introduction du nazisme dans la philosophie…


martin-heidegger-introduction-du-nazisme-dans-la-philosophie

 

     Depuis la parution en 2005 du livre d’Emmanuel Faye Heidegger, l’Introduction du Nazisme dans la Philosophie aux Editions Albin Michel, on sait à quel point le pilier de la philosophie du 20ème siècle était noyé dans le nazisme. Pas seulement l’homme, mais son œuvre également, dont le vocabulaire volontairement sophistiqué au-delà de toute mesure repeint en réalité les concepts de base bien connus du nazisme : la race et la sélection raciale, la souche, l’essence allemande, la voix et l’unité du sang, le sacrifice de soi pour le peuple, l’expansion territoriale, la vision du monde du Führer, l’extermination totale de l’ennemi intérieur… On trouvera une première illustration de ce décodage dans cette conférence de 2005 à la Sorbonne suivie d’un débat, et dans la préface de 2007 à la seconde édition du livre.

– – – Lire la suite – – –

     [ MISE À JOUR : depuis son déménagement en 2017, la banque lilloise citée dans ce post ne propose plus à ses nouveaux clients de compte personnel pour auto-entrepreneur, suite à des ‘instructions venues d’en haut’… Le post reste ouvert puisque sur le fond la situation est la même, et il permet éventuellement d’indiquer en commentaire les adresses des banques où le ‘bon sens’ se conjugue au présent. ]

—————

     Vous êtes auto-entrepreneur et n’avez pas encore le fameux compte en banque (obligatoire dès cette année) réservé à votre activité ? Toutes les banques n’essaient pas de vous vendre un coûteux « compte professionnel ». Trouver celle qui connaît la loi ou ne fait pas semblant de l’ignorer est fastidieux mais très rentable…

     Vous pourrez ouvrir un compte personnel pour votre auto/micro-entreprise individuelle par exemple au Crédit Agricole, rue du Molinel à Lille, une agence qui n’est réservée qu’à la clientèle particulière [ elle a déménagé depuis 2017 au 73 rue de Béthune ]. Probablement aussi dans d’autres agences pour particuliers du Crédit Agricole. Si vous n’avez besoin que d’un compte chèque, celui-ci ne vous coûtera que 2€/mois…!

credit-agricole-auto-entrepreneur

 

Petit retour en arrière, version (un peu) plus longue…

– – – Lire la suite – – –

Seconde partie de la critique sociale par Thibault Isabel du roman
« Les Clarificateurs », publiée sur Facebook en avril lors de la sortie
du thriller dans une version eBook. L’intégralité de la critique est disponible en suivant ce lien.

 
(dessin : Binet / Fluide Glacial)

sectes-danger-interdire

     L’autre aspect intéressant du roman « Les Clarificateurs » réside dans sa réflexion sur les dérives et les excès de l’opposition aux sectes. Certes, encore une fois, le roman d’Eric Bourdon montre bien tous les dangers du phénomène sectaire, lorsqu’il aboutit à brimer la liberté (souvent même au nom de la promotion de l’individu). Le roman montre aussi, comme on l’a déjà expliqué, que ce « phénomène sectaire » est en fait présent dans l’ensemble de la société, ne serait-ce qu’à travers l’« esprit d’entreprise » si cher aux nouvelles générations de managers, qui comporte à la fois des vertus d’intégration et un risque d’aliénation (exactement comme les autres formes de sectes, d’ailleurs).

     Mais l’auteur s’interroge également sur le fanatisme invraisemblable qui s’empare de bien des personnes et de bien des groupes lorsqu’il s’agit de se dresser contre le Mal, et notamment par exemple contre le Mal sectaire.

     Ceux qui luttent contre la secte des Clarificateurs, dans le livre, s’organisent en effet eux-mêmes sur un mode qui apparaît de plus en plus ostensiblement sectaire au fil du temps. Leur manière d’agir, de parler et de penser, leur obsession pour la « communication », y compris dans ce qu’elle peut avoir de plus manipulateur, finit par prendre le pas sur tout bon sens et toute raison. On soigne en fait le mal par le mal, jusqu’à se trouver soi-même totalement corrompu et perverti.

– – – Lire la suite – – –

Critique sociale par Thibault Isabel du roman « Les Clarificateurs », publiée sur Facebook en avril lors de la sortie du thriller dans une version eBook. L’intégralité de la critique est disponible en suivant ce lien.

manager-individus

 

     Eric Bourdon vient de publier son roman « Les Clarificateurs » en version électronique. Après plusieurs années de vie au format papier, ce thriller paranoïaque à mi-chemin entre « La firme » et l’univers de Stephen King est ainsi mis à la disposition du public, en accès libre et gratuit. C’est l’occasion de revenir sur le thème principal du récit : la manipulation et l’engagement sectaire.

     Le grand mérite du livre est précisément de ne pas tomber dans les clichés habituels du genre. Bien que le roman donne en définitive une image plutôt négative de l’organisation qu’on appelle « les Clarificateurs », on est loin ici du prêchi-prêcha convenu contre les « dérives sectaires », qui n’est lui-même en général qu’une autre forme de sectarisme.

     Mike, le héros du roman, n’est pas un jeune naïf en mal de repères. Ce n’est même pas un fanatique farfelu en mal de spiritualité. C’est juste un garçon curieux, qui cherche à la fois à préciser ses idées sur le monde et à faire son trou dans la société. La « secte » à laquelle il s’agrège ne propose pas des croyances religieuses abracadabrantesques, mais une simple stratégie de développement personnel, associée à des séances de coaching et au partage d’un impressionnant réseau de contacts. On est sans doute plus proche d’un groupe comme l’Eglise de scientologie que du Temple solaire ou même de Raël.

– – – Lire la suite – – –

»
Page 1 / 3123