gustave courbet le désesperé autoportrait 440 eric bourdon

(Zoom sur l’autoportrait de Courbet)

 

Le Désespéré

Peinture à l’huile sur toile par Gustave Courbet
Tableau de 45 x 54 cm, 1843-1845
Conseil Investissement Art BNP Paribas

 

     Le Désespéré est un tableau du peintre français Gustave Courbet. L’œuvre est un autoportrait de l’artiste. On pense qu’il a réalisé cette peinture entre 1843 et 1845, au début de son installation à Paris. Elle le montre « désespéré » mais surtout en pleine jeunesse.

     Courbet tenait beaucoup à cette toile puisqu’il l’emmena en exil avec lui en Suisse en 1873. Quelques années plus tard, le docteur Paul Collin au chevet de Courbet durant ses derniers jours, décrit l’atelier du peintre et, plus particulièrement, « un tableau représentant Courbet avec une expression désespérée et qu’il avait intitulé pour cette raison Désespoir. »

     La toile appartient à une collection privée d’investissement, mais a été exposée au musée d’Orsay en 2007.

– – – Lire la suite – – –

     Puisque les plus heureux ont des douleurs sans nombre,
     Puisque le sol est froid, puisque les cieux sont lourds,
     Puisque l’homme ici-bas promène son cœur sombre
     Parmi les vains regrets et les courtes amours,

     Que faire de la vie ? Ô notre âme immortelle,
     Où jeter tes désirs et tes élans secrets ?
     Tu voudrais posséder, mais ici tout chancelle ;
     Tu veux aimer toujours, mais la tombe est si près !

     Le meilleur est encore en quelque étude austère
     De s’enfermer, ainsi qu’en un monde enchanté,
     Et dans l’art bien aimé de contempler sur terre,
     Sous un de ses aspects, l’éternelle beauté.

– – – Lire la suite – – –

tableau peinture acrylique carnica humanité peintre eric bourdon

 

Extrait du tableau Carnica
Peinture acrylique 73 x 60 cm
© Eric Bourdon 2015

L’humanité carnivore, par Florence Burgat
Une conférence au Palais des Beaux-Arts de Lille, où a également
lieu l’exposition « Jean-François Millet, Rétrospective ».
Conférence le samedi 18 novembre, de 16h30 à 18h30
Place de la République à Lille
Entrée libre
Page Facebook : facebook.com/events/126713587949742

 

     Pourquoi mangeons-nous de la viande ? Parce que c’est… bon ?? Dans L’humanité carnivore, son livre paru cette année au Seuil, Florence Burgat voit derrière le prétexte culinaire ou gustatif une tout autre raison. Alors que l’humanité peut vivre d’une alimentation entièrement végétale, elle tue et mange des animaux… pour se rappeler qu’elle s’en est séparée.

– – – Lire la suite – – –

ramiro arrue 440 eric bourdon

( Zoom sur le tableau de Ramiro Arrue )

 

Famille de pêcheurs et paysans
 
Peinture à l’huile sur toile de Ramiro Arrue, 1927
76 × 122 cm
Musée Basque, Bayonne

 

     Ramiro Arrue y Valle (Bilbao, 1892 – Saint-Jean-de-Luz, 1971) est un peintre figuratif, illustrateur, céramiste basque espagnol qui a consacré toute son œuvre au Pays basque. Il est co-fondateur, en 1922, du Musée Basque et de l’histoire de Bayonne.

– – – Lire la suite – – –

plage canot homme nu maurice denis 440 eric bourdon

( Zoom sur le tableau de Maurice Denis )

 

Plage au canot et à l’homme nu – Baigneurs à Perros-Guirec
 
Peinture à l’huile sur toile de Maurice Denis, 1924
97 × 125 cm
Musée du Petit Palais, Genève, Suisse

 

     Maurice Denis (1870-1943) est un peintre français, décorateur et écrivain. Il tient une place importante dans la période de transition entre l’impressionnisme et l’art moderne. Il fut un artiste du mouvement Nabi, puis du symbolisme, de l’Art Nouveau et des arts décoratifs, avant de revenir au néo-classicisme. Ses théories auront, malgré lui, contribué aux fondations du cubisme, du fauvisme, et de l’art abstrait.

– – – Lire la suite – – –

georges seurat peinture pointilliste 440 eric bourdon

( Zoom sur le tableau de Georges Seurat )

 

Un dimanche après-midi à l’île de la Grande Jatte
 
Peinture à l’huile sur toile de Georges Seurat, 1886
207,6 × 308 cm
Institut d’art de Chicago
 

     Georges-Pierre Seurat (1859-1891) est le peintre français initiateur du courant pointilliste (aussi appelé divisionnisme, néo-impressionnisme, chromo-luminarisme, ou peinture optique). Le pointillisme consiste à peindre par juxtaposition de petites touches de couleurs (de forme et de taille toujours identiques), et seulement des couleurs pures plutôt que mélangées sur la palette.

– – – Lire la suite – – –

     C’est probablement le lièvre le plus connu de l’histoire de la peinture. L’aquarelle sur papier « Le Lièvre » a été réalisée en 1502 par l’artiste allemand Albrecht Dürer. Puis copié, adapté, imité (signature de l’artiste comprise)… Sur le blog d’Eric Bourdon, les trucs à savoir sur une aquarelle qui ne ressemble à aucune autre…

aquarelle lievre durer eric bourdon

– – – Lire la suite – – –

     Pour Andy Warhol, c’est trop tard. L’achat d’œuvres d’artistes vivants par une entreprise figure parmi les moyens de bénéficier d’une défiscalisation intéressante. Mais pour les particuliers, soumis à l’ISF ou pas, la défiscalisation concerne les œuvres des artistes vivants comme celles des artistes qui ont… euh… rejoint la lumière fondamentale.

defiscalisation achat art

$(9), Impression à l’encre sur carton, Andy Warhol, 1982

 
– – – Lire la suite – – –

corridas-eric-bourdon-440

[ cliquez pour zoomer ] [ drawing in English ] [ dibujo en español ]

 

     Pas sûr qu’on ait besoin de ‘raisons’ pour savoir quoi penser des corridas. Ou plutôt halluciné qu’on en soit (vraiment?) à devoir sortir des raisons… Mais des dix invoquées par Maeva Lahmi dans son article pour l’interdiction des corridas en France (publié sur Radio-VL le 29 juillet 2016), les 2 dernières ne sont pas les moins importantes.

     La première concerne la banalisation de la torture par l’escroquerie grossière d’un prétexte artistique ou culturel.

– – – Lire la suite – – –

proudhon-anarchie-autrement-440

(cliquez pour zoomer)

 

     Petite illustration (style Big Brother 1984) sur Proudhon, premier idéologue de l’«anarchie», le jour même où sort un autre livre sur l’anticapitaliste de nouveau à la mode : Pierre-Joseph Proudhon, l’anarchie sans le désordre par Thibault Isabel. C’est aux éditions Autrement (avec une préface de Michel Onfray, siouplé!…).

– – – Lire la suite – – –

»
Page 1 / 3123