portrait eric braeden fragment peintre eric bourdon

Zoom sur les portraits


Un sombre portrait classique d’Eric Braeden
par le peintre Eric Bourdon (© 2019)

C’est un fragment d’une peinture sur toile récente :
Vieil art classique dans une galerie contemporaine



     Hans-Jörg Gudegast, dit Eric Braeden, né en Allemagne en 1941, est un acteur allemand naturalisé américain. Il est devenu mondialement célèbre grâce au feuilleton télévisé Les Feux de l’amour, où il incarne depuis 1980 le magnat des affaires Victor Newman.

– – – Lire la suite – – –
le casting de léonard de vinci la joconde mona lisa nathalie vessié hodges

© L’Atelier du Poisson Soluble / Musée du Louvre Éditions
Zoom sur la couverture



     « Le Casting de Léonard », le dernier livre d’illustration de la dessinatrice belge Nathalie Vessié-Hodges, sort très bientôt, le 21 août ! Vous l’aurez compris, il s’agit évidemment du peintre et inventeur florentin, il n’y a pas trente-six Léonard… Par contre, si vous pensiez que le modèle qui a inspiré son chef-d’œuvre « La Joconde » n’a eu aucune concurrence, vous allez découvrir un bel épisode peu connu de l’histoire de l’art !…

– – – Lire la suite – – –

gustave courbet le désesperé autoportrait 440 eric bourdon

(Zoom sur l’autoportrait de Courbet)

 

Le Désespéré

Peinture à l’huile sur toile par Gustave Courbet
Tableau de 45 x 54 cm, 1843-1845
Conseil Investissement Art BNP Paribas

 

     Le Désespéré est un tableau du peintre français Gustave Courbet. L’œuvre est un autoportrait de l’artiste. On pense qu’il a réalisé cette peinture entre 1843 et 1845, au début de son installation à Paris. Elle le montre « désespéré » mais surtout en pleine jeunesse.

     Courbet tenait beaucoup à cette toile puisqu’il l’emmena en exil avec lui en Suisse en 1873. Quelques années plus tard, le docteur Paul Collin au chevet de Courbet durant ses derniers jours, décrit l’atelier du peintre et, plus particulièrement, « un tableau représentant Courbet avec une expression désespérée et qu’il avait intitulé pour cette raison Désespoir. »

     La toile appartient à une collection privée d’investissement, mais a été exposée au musée d’Orsay en 2007.

– – – Lire la suite – – –

salvador dali paul lovering aquarelle 440 eric bourdon

 

Paul Lovering sur FineArtAmerica.com

 
 

     Paul Lovering est un artiste et designer indépendant qui vit à Edinburgh en Écosse. Sur le site FineArtAmerica.com, il présente ses portraits d’artistes à l’aquarelle : Salvador Dalí, Sophie Marceau… Mais surtout des rock stars et célébrités de l’univers de la musique : Joni Mitchell, Patti Smith, Bob Dylan, Jimi Hendrix, David Bowie, Mick Jagger, Leonard Cohen, Freddie Mercury, Jim Morrison… Faites imprimer les portraits d’artistes (y compris à l’acrylique) sur différents formats classiques de tableaux, ou sur les autres supports proposés. Vous pourrez ensuite vous endormir sur votre oreiller ‘John Lennon’, ou faire votre yoga sur le tapis ‘Rihanna’… FineArtAmerica.com a des usines de production dans le monde entier (dont une aux Pays-Bas), donc pas d’attente interminable pour être livré !

– – – Lire la suite – – –

eric burdon portrait à l'aquarelle par eric bourdon

 

Eric Burdon
par Eric Bourdon © 2017

Portrait à l’aquarelle, 17×13,5 cm

À partir d’une photo publiée sur
Deutsche Welle (DW)

 

     Première aquarelle, toute simple : utilisée en grande partie comme de la gouache, et appliquée avec des pinceaux pour la peinture acrylique sur du papier pour feutres… avec retouche numérique.

     Eric Victor Burdon était le chanteur du groupe britannique de blues-rock des années 60 The Animals (ou Eric Burdon and the Animals), et du groupe de funk-rock War (ou Eric Burdon and War), au début des années 70.

– – – Lire la suite – – –

     Vous retrouverez en ce moment à Lille quelques-unes de mes toiles à l’Atelier-Galerie « A3 », à deux pas de la gare Lille-Flandres (10 rue Saint-Génois). La Galerie A3 est ouverte du mardi au samedi 11h-19h.

eric-bourdon-galerie-atelier-a3-lille

En compagnie de Prince ou Florent Pagny (les œuvres pop de Virginie Fiers alias Mamzelle Firlipipis)… Et sur le mur d’en face, les gratte-ciel new-yorkais de Patrick Palczy, peintre urbaniste.

– – – Lire la suite – – –

Dessin d’impro – Robin des Bois

Publié le 18-09-2016 par Eric Bourdon | Commenter
Catégorie(s) : Portraits, Vidéos


« Robin des Bois » – Dessin d’impro sur Vimeo

(la vitesse de la vidéo est 2x la vitesse réelle)

 

Vidéo © Eric Bourdon

 

english eric bourdon  Improvisational drawing – Robin Hood

 

wuman-festival-dour-2015-notele

Le tout nouveau groupe WUMAN aura marqué le Festival de Dour 2015 !

 

[…] le quatuor de Wuman a fait son entrée dans le club des festivaliers de Dour qui ont, un jour, la chance de monter sur scène. Dans le Labo, ce nouveau chapiteau de 3 000 places à l’ambiance intimiste, il a diffusé une musique inspirée. Il a aussi prouvé qu’il n’était pas arrivé là par hasard, en dépit du fait qu’il ne s’agissait que de son troisième concert. Dans un set d’une quarantaine de minutes, Nicolas Mouquet (guitare), Marin Lambert (chant et clavier) et Reynier Cretté (synthé) et Thomas Moutier (batterie) ont raconté leurs histoires. Des histoires de femmes.

– – – Lire la suite – – –

     Initiée dès 1892 par l’intellectuel sioniste Max Nordau, et développée par les nazis dans les années 20, la théorie de l’art « dégénéré » était l’application à l’art d’une vision culturelle proclamant et dramatisant le déclin de la société. En 1937, une grande « exposition d’art dégénéré » organisée par le régime nazi à Munich pour stigmatiser l’art moderne connaîtra un tel succès populaire que Joseph Goebbels (ministre de la propagande), exaspéré, n’aura d’autre choix que de la faire fermer…

 
Pablo Picasso femme écrivant

 

     Alors que Nordau dénonçait à la fin du siècle précédent le mépris pour les « valeurs traditionnelles des usages et de la moralité », mépris généré autant que reflété par l’art, les nazis reprochaient à l’art de s’éloigner de la norme psychologique, sociale et visuelle d’un art dit « héroïque » en accord avec la « beauté classique ». Goebbels affirmait également que la création artistique devait « se maintenir dans les limites qui lui sont inspirées par une notion d’essence politique et non par une notion d’essence artistique » (cf Lionel Richard, Nazisme et Littérature, F. Maspéro, p.47).

     En 2007, le cardinal allemand (catholique) Joachim Meisner fera scandale en employant à nouveau l’expression d’art « dégénéré » à propos de l’art « qui se sépare de la religion »

– – – Lire la suite – – –

    À la galerie Schèmes, Denis Bisch ‘The Peintre Normal’ reformule à grands coups de pinceaux spontanés le débat non résolu entre la normalité et l’effervescence hyper-créatrice. Un vernissage très réussi, hier après-midi à Lille, pour une exposition de portraits qui doit normalement durer jusqu’au 5 octobre.

 

Denis Bisch peintre normal portraits
 

Denis Bisch The Peintre
est un amphibole des temps modernes
Sa carapace légère dissimule une profonde envie de chorizo
Pour lui l’expression du fond des entrailles s’explose par
grands traits anarchico organisationnels

(extrait du site normal de Denis Bisch)

– – – Lire la suite – – –

»