salvador dali journal genie adolescent eric bourdon


Salvador Dalí, Journal d’un génie adolescent

Éditions du Rocher / Le Serpent à Plumes
Collection Motifs, n°203, 2006

(Première parution en catalan :
Edicions 62, Barcelona, 1994)



     Chercheurs d’extravagances et de croustillantes bizarreries surréalistes s’abstenir ! La lecture du Journal d’un génie adolescent de Salvador Dalí frustrera tous ceux qui s’attendent à y trouver « du Dalí », excentrique et délirant à l’excès, ou même sa version ‘light’… Le titre choisi par l’éditeur français les aura pourtant délibérément envoyés sur une mauvaise piste : celle du Journal d’un génie bien plus connu et tardif qui traitait des années 50, écrit en vue de l’édition commerciale et publié du vivant de son auteur pour promouvoir son image d’artiste surréaliste et fou à lier…


     Le titre de l’édition originale catalane de 1994 du Journal d’un génie adolescent était plus simplement : Un journal : 1919-1920. Mes impressions et souvenirs intimes. Moins accrocheur… mais il reprenait les mots mêmes du jeune peintre. C’est le journal intime (ou ce qui en a été retrouvé) du Salvador de quinze et seize ans qui suit ses cours au lycée, se fait interroger par ses profs, se balade avec sa famille ou traîne avec ses copains et tombe amoureux… Un « avant-Dalí » plus simple, naturel, humain que la caricature de génie aussi bizarre que possible qu’il s’est créée plus tard pour attirer avec succès l’attention médiatique.


     Au milieu de ses « impressions et souvenirs » d’adolescent, on y découvre sans surprise sa passion totale pour le dessin, avec des cours qu’il prend quasiment tous les soirs, école ou pas école, et qui passe ses vacances d’été à peindre. Plus étonnamment, alors que la version originale est écrite dans un catalan ‘phonétique’ (Dalí parlait catalan mais n’a été scolarisé qu’en castillan), le texte en lui-même est d’un niveau équivalent à celui d’un bon écrivain expérimenté, autant par sa spontanéité que par sa construction, son rythme, son expressivité, son vocabulaire… alors que Dalí écrivait « d’un trait » sans (presque) jamais se corriger. Une qualité d’écriture totalement inédite à cet âge.


     Ce journal de Salvador Dalí reste celui d’un adolescent dont l’ego et les prétentions n’ont par contre rien de considérable ni d’inhabituel à cette période de la vie. On en observe chez bien d’autres des formes beaucoup plus développées qui ne déboucheront sur rien ou seront simplement abandonnées à l’âge adulte. Dans ces « impressions et souvenirs », beaucoup sont ceux qui pourront s’y retrouver. Ce sont ceux d’une personne douée, aux jugements aussi radicaux que ses incertitudes, qui se cherche et se raccroche avant tout avec détermination à sa passion. Ceux qui espèrent y découvrir les premiers délires du maître du surréalisme resteront sur leur faim : ils y trouveront un doux amoureux de l’impressionnisme, un partisan naïf de la libération du monde par le communisme bolchévique qui réclame des attentats et se scandalise à la première violence, un élève qui range les cours de maths dans la catégorie des ‘stupidités’ et se désole d’être interrogé jour après jour par le même prof, un joueur de football qui mange des tartines de pain au chocolat pour le goûter…


     Le Journal d’un génie adolescent montre essentiellement l’envers du décor, à travers le texte d’un Salvador pas encore Dalí, qui n’écrit que pour lui-même, avec sincérité, et dans lequel pourraient se reconnaître tant d’autres à cet âge. On y trouve une personne pour laquelle on peut ressentir une affectueuse proximité, et qui est à l’exact opposé du produit de l’entreprise de distanciation du futur ‘génie’ surréaliste, coupé aussi bien de la réalité que du commun des mortels. L’intérêt de ce journal est donc justement d’être celui de l’adolescent passionné, plutôt que d’un quelconque ‘génie’ presque déjà hors d’accès. Sous le nom de l’auteur, qui ne manquait pourtant pas de force (sauf apparemment aux yeux de l’éditeur français…), le titre Journal d’un adolescent aurait largement suffi, dans un style plus tranchant et puissant encore, et aurait du même coup plus fidèlement représenté le texte.


 

 

 

comment box eric bourdon

   Commentaires   ⏬

salvador dali journal genie adolescent eric bourdon


   Exprimez-vous ! 😃


Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée ni partagée, ni utilisée à des fins de marketing.

Tous les commentaires sont vérifiés avant publication.

3000 caractères max.


  ×  7  =  35