siege bayonne armee marquis wellington peintre eric bourdon

Zoom sur la peinture


Siège de Bayonne par l’armée du marquis de Wellington.
(Titre complet)

Peinture acrylique originale sur toile de lin
Dimensions du tableau : 73 x 60 cm

© Galerie du peintre Eric Bourdon
Lille, 2022



     La peinture acrylique sur toile d’Eric Bourdon intitulée « Siège de Bayonne par l’armée du marquis de Wellington » réinterroge l’étrange et péremptoire énoncé de Maurice Merleau-Ponty : « Le peintre vit dans la fascination ». Si le peintre vit dans la fascination, c’est que son regard est celui de qui voit autant que de qui est vu. Ce qui se joue ici est la question même de notre présence au monde, présence menacée et assiégée par des marquis de Wellington de toutes sortes. Une question essentielle qui a son lieu au creux de cette fascination qui est le mode d’existence irréductible du peintre devant sa toile. Le siège de Bayonne n’en appelle pas tant à une exaltation néo-romantique de la créativité picturale qu’à une ontologie du monde naturel où s’expliciterait la couche de sens esthésiologique qui s’élabore à la faveur de notre complicité charnelle avec les choses.


     Le propos du « Siège de Bayonne par l’armée du marquis de Wellington » est donc de repenser l’unité du concept de présence au monde par-delà la multiplicité de ses emplois communs et de ses occurrences triviales. L’intentionnalité esthétique ne se manifeste comme véritable présence qu’à l’occasion d’une expérience esthétique, c’est-à-dire d’une esthétisation intentionnelle du monde. C’est par conséquent par le biais de l’intentionnalisation esthétique de la présence dans la ville de Bayonne que le peintre se trouve fasciné et effectivement assiégé hic et nunc à Bayonne par l’armée du marquis de Wellington. Il serait maladroit d’appeler cette conscience esthétique une conscience imageante, même si elle en possède les principaux caractères. Il ne s’agit pas, on le voit bien, d’une vue de Bayonne de qualité représentative ou photographique. La conscience esthétique considérée cependant comme relation absolument originale à l’être, il appartient à cette expérience de ne révéler rien d’autre qu’une vérité, et ainsi par ce tableau chargé de pure intentionnalité de nous transporter dans la plus véritable Bayonne à notre guise, sans y craindre ni ses marquis ni ses marquises.







english eric bourdon   Siege of Bayonne by the Marquess of Wellington

 

 

 

comment box eric bourdon

Commentaires

 

Exprimez-vous !


Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée ni partagée.

3000 caractères max.

Tous les commentaires sont vérifiés avant publication.


2  ×    =  6