Heidegger : l’introduction du nazisme dans la philosophie…

24/01/2016 | par Eric Bourdon | Commentaires fermés sur Heidegger : l’introduction du nazisme dans la philosophie…


martin-heidegger-introduction-du-nazisme-dans-la-philosophie

 

     Depuis la parution en 2005 du livre d’Emmanuel Faye Heidegger, l’Introduction du Nazisme dans la Philosophie aux Editions Albin Michel, on sait à quel point le pilier de la philosophie du 20ème siècle était noyé dans le nazisme. Pas seulement l’homme, mais son œuvre également, dont le vocabulaire volontairement sophistiqué au-delà de toute mesure repeint en réalité les concepts de base bien connus du nazisme : la race et la sélection raciale, la souche, l’essence allemande, la voix et l’unité du sang, le sacrifice de soi pour le peuple, l’expansion territoriale, la vision du monde du Führer, l’extermination totale de l’ennemi intérieur… On trouvera une première illustration de ce décodage dans cette conférence de 2005 à la Sorbonne suivie d’un débat, et dans la préface de 2007 à la seconde édition du livre.

– – – Lire la suite – – –

     [ MISE À JOUR : depuis son déménagement en 2017, la banque lilloise citée dans ce post ne propose plus à ses nouveaux clients de compte personnel pour auto-entrepreneur, suite à des ‘instructions venues d’en haut’… Le post reste ouvert puisque sur le fond la situation est la même, et il permet éventuellement d’indiquer en commentaire les adresses des banques où le ‘bon sens’ se conjugue au présent. ]

—————

     Vous êtes auto-entrepreneur et n’avez pas encore le fameux compte en banque (obligatoire dès cette année) réservé à votre activité ? Toutes les banques n’essaient pas de vous vendre un coûteux « compte professionnel ». Trouver celle qui connaît la loi ou ne fait pas semblant de l’ignorer est fastidieux mais très rentable…

     Vous pourrez ouvrir un compte personnel pour votre auto/micro-entreprise individuelle par exemple au Crédit Agricole, rue du Molinel à Lille, une agence qui n’est réservée qu’à la clientèle particulière [ elle a déménagé depuis 2017 au 73 rue de Béthune ]. Probablement aussi dans d’autres agences pour particuliers du Crédit Agricole. Si vous n’avez besoin que d’un compte chèque, celui-ci ne vous coûtera que 2€/mois…!

credit-agricole-auto-entrepreneur

 

Petit retour en arrière, version (un peu) plus longue…

– – – Lire la suite – – –

Seconde partie de la critique sociale par Thibault Isabel du roman
« Les Clarificateurs », publiée sur Facebook en avril lors de la sortie
du thriller dans une version eBook. L’intégralité de la critique est disponible en suivant ce lien.

 
(dessin : Binet / Fluide Glacial)

sectes-danger-interdire

     L’autre aspect intéressant du roman « Les Clarificateurs » réside dans sa réflexion sur les dérives et les excès de l’opposition aux sectes. Certes, encore une fois, le roman d’Eric Bourdon montre bien tous les dangers du phénomène sectaire, lorsqu’il aboutit à brimer la liberté (souvent même au nom de la promotion de l’individu). Le roman montre aussi, comme on l’a déjà expliqué, que ce « phénomène sectaire » est en fait présent dans l’ensemble de la société, ne serait-ce qu’à travers l’« esprit d’entreprise » si cher aux nouvelles générations de managers, qui comporte à la fois des vertus d’intégration et un risque d’aliénation (exactement comme les autres formes de sectes, d’ailleurs).

     Mais l’auteur s’interroge également sur le fanatisme invraisemblable qui s’empare de bien des personnes et de bien des groupes lorsqu’il s’agit de se dresser contre le Mal, et notamment par exemple contre le Mal sectaire.

     Ceux qui luttent contre la secte des Clarificateurs, dans le livre, s’organisent en effet eux-mêmes sur un mode qui apparaît de plus en plus ostensiblement sectaire au fil du temps. Leur manière d’agir, de parler et de penser, leur obsession pour la « communication », y compris dans ce qu’elle peut avoir de plus manipulateur, finit par prendre le pas sur tout bon sens et toute raison. On soigne en fait le mal par le mal, jusqu’à se trouver soi-même totalement corrompu et perverti.

– – – Lire la suite – – –

Critique sociale par Thibault Isabel du roman « Les Clarificateurs », publiée sur Facebook en avril lors de la sortie du thriller dans une version eBook. L’intégralité de la critique est disponible en suivant ce lien.

manager-individus

 

     Eric Bourdon vient de publier son roman « Les Clarificateurs » en version électronique. Après plusieurs années de vie au format papier, ce thriller paranoïaque à mi-chemin entre « La firme » et l’univers de Stephen King est ainsi mis à la disposition du public, en accès libre et gratuit. C’est l’occasion de revenir sur le thème principal du récit : la manipulation et l’engagement sectaire.

     Le grand mérite du livre est précisément de ne pas tomber dans les clichés habituels du genre. Bien que le roman donne en définitive une image plutôt négative de l’organisation qu’on appelle « les Clarificateurs », on est loin ici du prêchi-prêcha convenu contre les « dérives sectaires », qui n’est lui-même en général qu’une autre forme de sectarisme.

     Mike, le héros du roman, n’est pas un jeune naïf en mal de repères. Ce n’est même pas un fanatique farfelu en mal de spiritualité. C’est juste un garçon curieux, qui cherche à la fois à préciser ses idées sur le monde et à faire son trou dans la société. La « secte » à laquelle il s’agrège ne propose pas des croyances religieuses abracadabrantesques, mais une simple stratégie de développement personnel, associée à des séances de coaching et au partage d’un impressionnant réseau de contacts. On est sans doute plus proche d’un groupe comme l’Eglise de scientologie que du Temple solaire ou même de Raël.

– – – Lire la suite – – –

wuman-festival-dour-2015-notele

Le tout nouveau groupe WUMAN aura marqué le Festival de Dour 2015 !

 

[…] le quatuor de Wuman a fait son entrée dans le club des festivaliers de Dour qui ont, un jour, la chance de monter sur scène. Dans le Labo, ce nouveau chapiteau de 3 000 places à l’ambiance intimiste, il a diffusé une musique inspirée. Il a aussi prouvé qu’il n’était pas arrivé là par hasard, en dépit du fait qu’il ne s’agissait que de son troisième concert. Dans un set d’une quarantaine de minutes, Nicolas Mouquet (guitare), Marin Lambert (chant et clavier) et Reynier Cretté (synthé) et Thomas Moutier (batterie) ont raconté leurs histoires. Des histoires de femmes.

[…] des femmes au profil différent dont Wuman dresse avec talent le portrait sonore. Indie, pop tropicale, électro et jazz sont les cases dans lesquelles on pourrait ranger la musique du quatuor. « Mais nous-mêmes, nous ne savons pas vraiment qualifier ce que nous faisons, glisse Marin Lambert. On fait des portraits sonores sans vraiment se figer dans un style. »

Extraits de l’article de Denis Vanderbrugge, 18 juillet 2015
Festival de Dour : Wuman et ses femmes dans le Labo – L’avenir

 
 

Écoutez gratuitement la musique de WUMAN sur son site : www.wuman.be
WUMAN est aussi sur Facebook : www.facebook.com/wumanband

 

     Ma version du ‘Je suis Charlie’, parce que la liberté d’expression noir et blanc c’est un peu sélectif… et qui choisit?… Comment ça ‘Je suis en retard’?… ;(

     Voir ce que ça donne en mode ‘fond d’écran’, mais c’est surtout pour l’idée… L’idée d’une liberté d’expression reconnue à ceux qui ne partagent pas notre culture ou nos idées comme à ceux qui les partagent, à ceux qu’on déteste (et j’en ai mis un paquet) comme à ceux qu’on aime (il en reste!), à ceux que l’on juge ‘ennemis de la liberté’ comme à ceux qui se décrètent ‘amis de la liberté’, et même à ceux qui ont été jugés et condamnés 300 fois comme à ceux dont le casier judiciaire et/ou médiatique est blanc comme cocaïne neige…

     Elle pourra sembler misérablement naïve à certains comme redoutablement dangereuse à d’autres… Au(x) choix!

     2 fonds d’écran différents (cliquez sur les images) :

la liberté d'expression en couleurs

La liberté d’expression en couleurs

1920x1200px, png, 800Ko

– – – Lire la suite – – –

liberté d'expression et constitution usa

     En France, la liberté d’expression est encadrée par tellement de réserves et d’exceptions que c’est quasiment la liberté d’expression elle-même qui est une exception. Même les déclarations qui se veulent humoristiques ou provocatrices, les jeux de mots, les sous-entendus, les allusions involontaires voire inconscientes, ou de simples tweets, font régulièrement scandale et sont l’objet de prises de position politiques opportunistes, de poursuites pénales grotesques et de débats d’interprétation interminables dans les tribunaux, s’achevant sur des décisions incompréhensibles et en contradiction les unes avec les autres.

     Seuls l’image, le dessin, les arts visuels en général, échappent à la règle. Trop difficiles à interpréter, les créations graphiques sont l’unique domaine où l’État-Providence a entièrement renoncé à surveiller et punir. La liberté y est quasiment absolue, on s’y engouffre avec autant d’énergie, d’excès, voire de caricature, que cette liberté nous est refusée dans tous les autres domaines. Et on ne réalise pas, alors, à quel point on a raison de descendre en masse dans les rues pour clamer d’une manière obsessionnelle et angoissée que si on nous retirait cette liberté-là, c’est bien toute notre liberté qu’on nous aurait retirée…

– – – Lire la suite – – –

to-do-listMETTRE SES PRIORITÉS EN PRIORITÉ – La solution est en vous!
 
Par Patrick Leroux CSP
 

   Je connais plusieurs personnes qui utilisent des agendas papier qui aiment cocher les activités qu’elles ont accomplies durant la journée. Quant à moi, j’inscris même dans mon agenda électronique les activités qui m’ont occupé au cours de la journée, même si je ne les avais pas planifiées. Pourquoi les inscrire maintenant puisqu’elles sont passées, me direz-vous? C’est en quelque sorte une façon d’éprouver un sentiment de satisfaction face au fait d’avoir été affairé.

     Les psychologues s’entendent pour dire que de cocher des éléments sur une liste contribue à libérer de l’endorphine dans notre cerveau et nous aide à nous sentir bien. Ce n’est cependant qu’un faux sentiment de contentement. En effet, nous avons […]

La suite sur METTRE SES PRIORITÉS EN PRIORITÉ – La solution est en vous!
 

     Si l’on osait émettre l’idée que l’artiste se distingue avant tout (et autant qu’il y parvienne) par son originalité, sa singularité, sa capacité à se différencier du déjà-vu ou du vu et revu (et à différencier ses œuvres des productions industrielles en série), on pourrait en survolant quelques photos avoir l’impression sûrement trompeuse qu’il y a plus d’art dans un hangar d’élevage de poules en batterie* que dans une « foire d’art contemporain ».

     Si l’on osait… :|

 
* Batterie : disposition linéaire et en grand nombre de cages métalliques ou de boxes sur un ou plusieurs étages.
 
foire art contemporain

Foire d’art contemporain (Paris)

porcs batterie

Élevage de porcs en batterie

open space

Travail en open space (photo Getty Images)

poules batterie

Poules pondeuses élevées en batterie pour l’enseigne Super U.

Voir l’article de Lemonde.fr. Photos L214.

poule en batterie
 
 

temporal-lobe
 
 

     Le lobe temporal est cette zone du cerveau que vous utilisez pour imaginer des personnages dans les nuages (« paréidolie » classique), pour reconnaître des visages familiers, des objets, des lieux, des mots, et créer du sens à partir d’un contenu visuel flou. À l’occasion vous la mobiliserez aussi la prochaine fois que vous dessinerez… Utile ou ludique, le lobe temporal droit a son équivalent à gauche, même si leurs fonctions ne sont pas exactement dupliquables – plus complémentaires qu’identiques.

– – – Lire la suite – – –

« - »
Page 2 / 3123