MISE À JOUR 2022 : Ces dernières années, la galerie d’art L’Incartade s’est développée, ou peut-être éclatée, au Touquet, à Haubourdin, et à Bruxelles. À Lille, son adresse est passée du 37 à une simple adresse postale au 51 de la même rue (rue Basse) si on en croit le site, ou même au 49 si on en croit la page facebook. Mais aucune de ces nouvelles adresses d’exposition (galeries et/ou ateliers de restauration, souvent en association et dans les murs d’une autre galerie) n’est aujourd’hui accessible autrement que sur rendez-vous, à part évènement particulier. À l’exception peut-être de celle au Touquet… mais les horaires d’ouverture ne sont pas indiqués sur le site de L’Incartade et difficiles à trouver ailleurs, ou confus et contradictoires lorsqu’on les trouve. Bref, on patauge et le royaume du papier a bien l’air d’avoir pris l’eau. Pour le grand public lillois en tous cas, la galerie L’Incartade est à considérer comme une galerie fermée ou, au mieux, une « galerie nomade » ou virtuelle.

galerie L'Incartade eric bourdon

www.incartade.fr

 

     La galerie L’Incartade développe depuis 1992 « Un concept unique autour du papier ». Un catalogue de plus de 3000 titres d’affiches de cinéma des années 30 à 90, et une exposition sans cesse renouvelée de plus de 400 estampes, lithographies, gravures, œuvres d’artistes du XXe siècle. Des grands noms de l’art comme Georges Braque, Miró, Matisse, Picasso, Chagall ou encore Jean Cocteau… Mais aussi des artistes de la région comme François Boucq ou Mahjoub Ben Bella. Des estampes japonaises, également, dont plusieurs dizaines d’estampes anciennes de Hiroshige, Hohusaï, Kunisada…

 

     La galerie L’Incartade se trouve 37 rue Basse à Lille. Elle est ouverte du lundi au samedi, de 14h30 à 18h30, et le matin sur rendez-vous. Ne cherchez pas d’actualités sur son site ni même sur sa page Facebook, mais le site permet d’effectuer la recherche d’une affiche ou d’une œuvre dans le catalogue (expédition à l’international des affiches). Le mieux est de vous rendre sur place :

Dans un petit duplex aux poutres apparentes s’est nichée une galerie. Unique support des œuvres exposées, ici le papier est roi. Dessins de Miro, peintures de Combas et estampes japonaises s’y sont réfugiés. Artistes méconnus ou grands maîtres, les collections acquises suivent les coups de cœur des gérants : « ici on achète et on vend ce que l’on aime ». Et quand on aime, on est prêt à tous les écarts.

L’avis du Chti sur L’Incartade (2016)

 

     La galerie L’Incartade vous propose aussi un atelier de restauration d’affiches de collection et d’estampes anciennes, d’entoilage (technique qui consiste à « coller » l’affiche sur une toile spéciale, afin d’en faciliter la manipulation et la conservation), et d’encadrement. Les tarifs de restauration et d’entoilage sont affichés sur le site de la galerie.

 

 

 

comment box eric bourdon

Commentaires

 

Exprimez-vous !


Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée ni partagée.

3000 caractères max.

Tous les commentaires sont vérifiés avant publication.


9  ×  1  =