la rhune saint jean de luz louis floutier eric bourdon

 

Le port de Saint-Jean-de-Luz
Vue de la Rhune depuis Saint-Jean-de-Luz
 
Peinture à l’huile sur toile de Louis Floutier
Tableau de 54 × 72 cm

 

     La Rhune et Saint-Jean-de-Luz sont deux sujets récurrents dans l’œuvre de l’artiste peintre basque Louis Floutier (1882-1936). Saint-Jean-de-Luz, sur la côte basque et aux portes de l’Espagne, dont le port de pêche daterait de la préhistoire, est devenu à la fin du 19ème siècle une station balnéaire réputée. Le tourisme y joue toujours un rôle très important, avec hôtels, restaurants, thalassothérapie, golfs… La Rhune est un massif montagneux qui traverse la frontière franco-espagnole, et apparaît à l’arrière-plan sur un grand nombre de peintures de Louis Floutier.

 

     Louis Benjamin Hughes Floutier est né en 1882 à Toulouse où il suit une première formation artistique de cinq ans à l’École des Beaux-Arts de Toulouse dans l’atelier de peinture de Laborde. Il intègre l’Académie des Beaux-Arts de Paris dans l’atelier de Cormon en 1903.

     Louis Floutier participe à la Première Guerre mondiale (engagé volontaire), comme camoufleur. Il s’installe ensuite au Pays basque et participe en 1919 à la fondation des Poteries de Ciboure avec Victor Lukas (tourneur) et Etienne Villotte (ébéniste de profession), deux artistes qu’il a connus dans les tranchées. Floutier y travaillera deux ans, à décorer des poteries en grès et à créer un nouvel art-déco basque mêlant formes et inspirations de la Grèce antique à un régionalisme basque moderne.

     En 1922, il s’installe seul dans un atelier de Saint-Jean-de-Luz et se consacre à la peinture du Pays basque, ses paysages, ses coutumes et ses habitants. Floutier s’intéresse beaucoup aux personnes : il dessine et peint de nombreuses scènes de rencontres, de danse, comme le fandango, ou de jeux, avec les quilles, la pelote, ses frontons et ses pelotaris… Mais il est surtout renommé en tant que paysagiste.

     Louis Floutier n’est pas venu au Pays basque par choix, mais par hasard. Et l’attachement n’est pas immédiat : Les circonstances seules m’ont amené dans cette région privilégiée, qui ne s’offre point, qui ne vous fait aucune avance, et que l’on n’apprécie et que l’on aime vraiment qu’à la longue : j’y avais été appelé pour donner un essor artistique aux poteries de Ciboure. Pendant deux ans, je me suis surtout consacré à cela, mais j’avais tout de suite goûté le caractère très spécial et les incomparables beautés de ce Pays basque, qui m’est devenu à ce point cher que je ne le veux plus quitter. J’avais compris très vite qu’à l’envi il me fournirait l’occasion d’essayer d’en répéter le charme multiple, flexible et dense. À la lettre, séduit par le cadre qui m’environne, je tente de l’exprimer sur la toile.

     Promener son chevalet d’Urrugne à Ascain, de Saint-Jean-de-Luz à Mutriku, étudier les nuances des couleurs de l’ajonc ou vérifier si en amont d’Arnaga « la Nive est plus bleue » l’auront vite fait évoluer. Amoureux de la lumière comme beaucoup d’artistes du mouvement impressionniste, il est rapidement conquis par la mer, la montagne, avec la Rhune omniprésente, et les façades blanches des fermes du Labourd. Il peint de nombreux ports basques, des ponts, villages, marchés et maisons, des vues de la campagne et des collines basques, des paysages de Ciboure, de Socoa, Hendaye, Saint-Jean-Pied-de-Port, Olhette, Espelette, Ainhoa, Sare…

     À sa mort en 1936 à Saint-Jean-de-Luz, Louis Floutier laisse derrière lui plus d’un millier d’œuvres, aujourd’hui dispersées dans des collections privées ou publiques. Une première édition d’un Catalogue Raisonné a vu le jour en juin 2017. Elle comporte 300 pages et 970 illustrations, et précède la publication d’un ouvrage grand public d’une centaine de pages sur l’œuvre prolifique d’un peintre devenu basque.

     Les informations sur le catalogue raisonné (toujours ouvert à de nouvelles contributions), sont disponibles sur le site www.floutier.com (page ‘Livres’). Disponible directement ou via Amazon.

 

Expositions de/par Louis Floutier :
Expositions à Paris avec le Salon des Artistes Français en 1905, 1907, 1909, 1912, 1919 (Exposition spéciale des Œuvres des Artistes Mobilisés : Croquis de guerre), et 1932.
Expositions à Bayonne en 1923, 1925 et 1928, à Pau en 1925, à Toulouse en 1927.
À Saint-Jean-de-Luz : Rétrospective Floutier à la Maison Ducontenia en 1993 par Mr G. Prialloux.
À Ciboure : Exposition Floutier à la Tour de Bordagain en août 2006.

 


comment box eric bourdon

Commentaires

       

      Nom / Pseudo (demandé, publié)

      Email (demandé, non publié)

      Site web, page, lien (?...)

      Exprimez-vous (publication après vérification ~48h) :

      * merci de compléter :