Mise à jour : visiteurs du samedi 9 mars. Les artistes pouvant récupérer leurs œuvres « à partir de » 14h, il est préférable de venir au vernissage à 11h pour profiter de l’exposition en entier, grignoter, assister au discours, au concours de peinture…

arras exposition galerie hotel guines eric bourdon

     L’exposition collective de peinture de la Société des Rosati se tiendra à Arras du 2 au 9 mars prochain. Elle aura lieu à la galerie de l’Hôtel de Guînes, la toute nouvelle adresse de l’association poético-artistique des Rosati, que celle-ci partage avec l’Académie d’Arras.

     J’y présenterai « Fleuriste à Guernica », une peinture acrylique sur toile de lin, exposée à Paris au Salon des Artistes Français en 2018.

     La galerie de l’hôtel particulier du 18ème siècle, résidence située au 2 rue des Jongleurs à Arras, sera ouverte des samedi 2 au 9 mars de 14h à 18h. Le ‘vernissage’ aura lieu le dernier jour, le 9 mars à 11h.

Les ROSATI, société anacréontique, bachique et littéraire…


     La Société anacréontique (du nom du poète lyrique grec Anacréon) naît à Arras le 12 juin 1778.

     Sa naissance est décrite dans une lettre (aux archives de l’Académie d’Arras) de l’avocat Louis-Marie-Ferdinand Charamond, le plus jeune des neuf premiers Rosati, à son cousin parisien l’Abbé Menage :

Des jeunes gens réunis par l’amitié, par le goût des vers, des roses et du vin, partirent un beau jour à cinq heures du matin et se réunirent dans un jardin bien fleuri, bien ombragé, bien champêtre, sous un berceau de troëne et d’acacia que réfléchissait le ruisseau le plus pur. Chacun lut sa pièce de vers analogue au local et aux mystères qu’on devait y célébrer ; des bouteilles de vin de Champagne furent apportées dans des raffraîchissoirs de porcelaine, on emplit les verres.

Tout-à-coup, l’un des jeunes gens, fouillant dans ses grandes poches, en tira quelques centaines de roses fraîchement cueillies. En un clin-d’œil, tout fut empreint de leurs couleurs. Le berceau vert en fut lambrissé et plafonné ; des roses effeuillées rougirent la table, les bancs et le gazon. Le liseron qui rampait au bord de l’onde, fournit des couronnes où l’on fit serpenter la rose ; on but à la reine des fleurs ; les im-promptu jaillirent avec la mousse du Chambertin ; et, dans un moment d’inspiration, l’un des plus aimables poètes de la société [Louis-Joseph Le Gay] s’écria : « Amis ! qu’un jour si beau (c’était le 12 juin 1778) renaisse tous les ans et qu’on l’appelle “la fête des Roses” ! »
À cette idée, on bat des mains, on emplit les verres, on épanche quelques gouttes de Nectar sur les fleurs éparpillées
et l’on trinque en disant :

« Profanes, loin d’ici ! cet asile est sacré. »

     Aujourd’hui, la Société des ROSATI (anagramme d’ARTOIS) est…

…la société littéraire la plus ancienne de France ; c’est même la dernière société littéraire et bachique d’Europe. Les Rosati mettent en valeur la culture régionale et assurent le maintien de la tradition du « gai savoir ». Ils pratiquent les rites d’origine mais cherchent également de jeunes talents et organisent des conférences, expositions, fêtes et joutes poétiques.

     Voir sur cette page du site officiel l’historique plus complet de la société.



english eric bourdon   Arras : Exhibition at the Hôtel de Guînes’ gallery



comment box eric bourdon

Commentaires

     

    2 Commentaires

  1.   Yves CAILLERETZ  03/03/2019  13:55 

    Un grand merci pour votre article qui met à l’honneur La Société des ROSATI.

    Au plaisir de vous rencontrer
    Yves CAILLERETZ
    Past Directeur des ROSATI

  2.   Eric Bourdon  03/03/2019  17:11 

    L’honneur est pour moi.

    Très heureux de participer à cette exposition – et de revenir dans ce post sur l’origine de la Société des Rosati qui a comme un parfum enivrant de « cercle des poètes disparus »…

    À bientôt!

     

    Nom / Pseudo (demandé, publié)

    Email (demandé, non publié)

    Site web, page, lien... (facultatif)

    Exprimez-vous (publication après vérification ~48h) :

    * merci de compléter :