alfred sisley paysages eric bourdon 440

(Zoom sur le tableau)

 

Le pont de Moret

Peinture à l’huile sur toile par Alfred Sisley, 1893
Tableau de 73 x 92 cm, Musée d’Orsay, Paris

 

     Né à Paris en 1839, Alfred Sisley est un artiste peintre et graveur britannique, rattaché au mouvement impressionniste et vivant et travaillant principalement en France. Il sera admis au Salon des Artistes Français en 1866, 1868 et 1870.

     Le langage pictural d’Alfred Sisley s’est toujours fortement inscrit dans l’impressionnisme, mais il a toujours montré également son attachement à ses premiers inspirateurs que furent Jean-Baptiste Corot et Charles-François Daubigny. Sisley est un peintre exclusivement paysagiste, celui qui, avec Claude Monet, a le mieux cherché et réussi à exprimer les nuances les plus subtiles de la nature dans les paysages impressionnistes. Ses tableaux dénotent son vif intérêt pour les impressions colorées des arbres et des édifices, et pour le jeu changeant de la lumière et des nuages au-dessus du paysage.

 

     Il s’inscrit aussi, par ses paysages, dans la lignée de John Constable, Richard Parkes Bonington et William Turner. Ce qui le distingue, cependant, c’est sa constante discrétion, la sensibilité de son inspiration, son goût pour les paysages paisibles. Il y a toujours eu chez lui une grande humilité dans sa tentative de retranscrire sur la toile l’enchantement qu’il ressentait devant les situations et les paysages réels.

     Certains y ont vu un manque de personnalité artistique, son éventail thématique étant effectivement restreint aux seuls paysages, dans lesquels ce sont quelques personnages, très ordinaires, qui font parfois office de décor. Pourtant, les tableaux de Sisley suggèrent une atmosphère positive de beauté, de clarté et de légèreté, et représentent un haut degré d’aboutissement impressionniste.

 

     Alfred Sisley s’est éteint en 1899 à Moret-sur-Loing, dont il a peint, à partir de 1880, de nombreux paysages. Avec lui disparaissait le seul des grands peintres du groupe des impressionnistes à n’avoir pas véritablemement connu le succès de son vivant, malgré le soutien moral et financier manifesté par les marchands d’art Paul Durand-Ruel et Georges Petit, et leurs efforts pour faire découvrir son œuvre à Paris comme à l’étranger.

 
 

Retrouvez Éric Bourdon sur LinkedIn et sur Twitter…!

 
 

english eric bourdon  The peaceful landscapes of Alfred Sisley

 


comment box eric bourdon

Commentaires

       

      Nom / Pseudo (demandé, publié)

      Email (demandé, non publié)

      Site web, page, lien... (facultatif)

      Exprimez-vous (publication après vérification ~48h) :

      * merci de compléter :